Ceux Qui Bravent les Aigles

Il s'agit d'un forum de reconstituteurs qui représentent des soldats des Puissances Coalisées contre l'empire napoléonien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le fantassin britannique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Le fantassin britannique   Mar 5 Sep - 15:49

Bonjour,

Voici le resultat de quelques recherches entâmés par Grégoire sur le Net.

Pour découvrir l'uniforme de l'infanterie britannique:
http://www.1789-1815.com/habit_rouge.htm

Pour découvrir un peu plus sur l'infanterie britannique en générale:
http://www.1789-1815.com/line_inf_1815.htm

Autres informations interéssantes mais concernant les soldats eux-mêmes:

La moyen d'âge d'un fantassin britannique à cette époque était entre 15 et 45 ans:

- 50 % étaient entre 18 ans et 29 ans;
- 17 % étaient plus jeunes;
- 33 % avaient 30 ans ou plus.

La taille d'un fantassin britannique:

- 3 % étaient 5'10" (1,55m) ou plus;
- 16 % étaient entre 5'7" (1,74m) et 5'9" (1,80m);
- 60 % étaient entre 5'4" (1,64m) et 5'7" (1,74m);
- 21 % étaient plus petits.

Le surnom du 3rd (East Kent) Regiment of Foot était:

The Buffs (Les Chamois) - A cause de leur couleur distinctive.
The Resurrectionists/Resurrection Men - A cause des blessés et trainards qui ont rejoins le régiment après la bataille de Albuhera en 1810.

Merci Grégoire pour ces préciseuses informations. cheers

Amicalement,

Marc


Dernière édition par Marc La Bréole le Jeu 17 Juil - 7:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   Mer 1 Nov - 17:04

Instructions pour le Soldat
La recrue, ayant reçue son équipement, apprendra d’abord la manière de s’habiller comme un militaire; de mettre tous ses effets personnels dans son havresac, afin de pouvoir les transporter facilement; de saluer ses officiers lorsqu’il les rencontre ; de nettoyer ses armes, ses vêtements et cuir ses provisions. Il devra s’habituer à s’habiller durant la nuit et de toujours avoir ses effets dans son havresac, ce dernier sera toujours placé dans un endroit où il peut le retrouver facilement en cas d’alarme.

Quand il apprendra à marcher au pas, il s’assura de maintenir un bon pas ainsi que de préserver son équilibre ; il s’entraînera pendant son temps libre. Il s’habituera également à garder sa position sous les armes ; d’écouter avec attention les ordres de ses officiers et de s’entraîner fréquemment avec son fusil afin d’acquérir l’habitude d’exécuter toutes les manipulations de celui-ci avec vivacité. Il sera instruit dans la façon de reconnaître les divers roulements de tambours et de les obéir instantanément.

Lorsqu’il sera dans les rangs, il apprendra les noms de ses camarades de gauche et de droite, ainsi que celui du chef de file, afin qu’il puisse retrouver sa place rapidement en cas de séparation. Il doit suivre son chef de file et être bien aligné dans son rang. Une fois qu’il sera accepté au sein de sa compagnie, il ne devra plus se considérer comme une recrue mais comme un soldat ; et lorsqu’il sera sous les armes, il sera bien habillé, avec ses armes et ses accoutrements nettoyés et en bonne ordre et son havresac et sa couverture prêts à être enfilé ou case qu’il recevrait l’ordre de les prendre.

Lorsqu’il sera de garde, il se présentera dans une tenue décente et portera tous ses effets avec lui, même s’il est sensé remplir le rôle de sentinelle ; il recevra ses ordres de la part de la sentinelle qu’il relève et lorsqu’il sera affecté au poste de garde, il informera le caporal de tous mouvements et refusera l’entrée de toute personne non autorisée. Si il est situé dans un poste avancé, le caporal expliquera d’une manière claire et précise ses consignes ; indiquer ou se trouve le poste le plus prêt au cas qu’il devrait battre en retraite ou s’il avait une information à communiquée ; ce qu’il doit faire en cas d’alarme ou, si il est en ville, ce qu’il doit faire en cas de feu ou de troubles. Il ne se s’éloignera jamais de plus de vingt pas de son poste et n’acceptera pas qu’une personne s’approche de lui de dix pas sans mot d’ordre/ralliement.

Lorsqu’un officier s’approchera, une sentinelle doit présenter ou porter les armes et faire front. Une sentinelle ne doit jamais abandonner son poste, reposer sous ses armes, lire, chanter ou parler inutilement, mais doit patrouiller atour de son poste ainsi qu’observer tout ce qui se passe devant lui. Il ne peut qu’être remplacé par son caporal de garde ; être vigilant la nuit ; arrêter toute personne n’ayant pas le mot d’ordre/ralliement et faire feu sur toute personne tentant de prendre son poste sans avoir répondu au « qui vive ».

Lorsqu’il est en patrouille, le soldat doit rester silencieux et assurer que ses armes et ses accoutrements font le moins de bruit possible. Lorsqu’il est en marche, il ne doit prendre que le strict nécessaire ; il marchera à son aise, toute fois sans quitter son rang ou sa file ; boira peu souvent et jamais s’arrêter sauf pour ses besoins vitaux. Si c’est le cas, il doit demander la permission de son officier commandant de quitter les rangs, passer ses armes à un camarade et courir une distance en avant de la troupe. Lorsqu’il sera au camp ou en caserne, il nettoiera ses armes, prépara son lit et sa toilette sans voler et sans excès.

Au combat, il observera avec grande attention les commandements de ses officiers ; visera bien ; prendra soin de rester dans son rang et sa file ; s’alignera correctement et encouragera ses camarades de faire leur devoir.

Instructions pour les Sergents et les Caporaux
C’est de la compétence des sous-officiers que la discipline et l’ordre d’une compagnie peuvent être déterminée. Ils ne peuvent jamais être trop prudent dans leur comportement envers leurs hommes, les traitant avec bonté et en même temps les obliger à faire leur devoir. En évitant une familiarité trop importante avec les hommes, ils ne gagneront non seulement leur amour et confiance, mais seront également traité avec le respect qu’ils méritent alors qu’un comportement contraire leur fera perdre ce respect et leur autorité ne sera que méprisée.

Chaque sergent/caporal sera responsable de son escouade. Il devra être vigilant du comportement de ses hommes en tous points ; qu’ils restent propres et maintient leurs armes ; qu’ils soient prêts à bouger à tout moment et qu’il les fasse donner de l’air à leurs vêtements lorsqu’il fait beau.

Lorsqu’un soldat de son escouade sera de garde, il l’examinera avant de le présenter au poste de police, l’obligeant de prendre tous ses effets avec lui. Pendant l’apprentissage des soldats, les sous-officiers doivent enseigner avec patience et tolérance et en punissant uniquement ceux qui s’obstine à être négligent dans leur apprentissage.

Ils arrêteront toutes les querelles et disputes au sein de leur compagnie et si nécessaire, utiliser leur autorité pour punir le délinquant.

Ils apprendront aux soldats de leurs escouades comment s’habiller comme un militaire ; de nettoyer leurs armes et accoutrements ; la façon de monter et démonter leurs fusils, à cette effet, chaque sous-officier doit posséder un tire-bourre et ne doit jamais accepter qu’un soldat démonte son arme sans sa permission.

Sur une marche, les sous-officiers doivent préserver l’ordre et ne soufreront pas qu’un homme quitte son rang sans avoir reçu l’autorisation de l’officier commandant le peloton.

Le caporal enseignera aux sentinelles la manière de contrôler les personnes passant devant leurs postes ; lorsqu’il les changera, recevra les rapports des sentinelles. Lorsqu’une garde descend, les sous-officiers prendront les ordres de ceux qui doivent relever ; lorsqu’ils visitent les sentinelles, ils les donneront leurs consignes et faire connaître leurs devoirs.

S’ils doivent effectués une patrouille, ils se renseigneront sur les chemins à parcourir. Ils s’assureront que leur patrouille progresse avec le plus grand silence et, quand nécessaire, envoyer un bon soldat en éclaireur. S’ils rencontrent un détachement ennemi plus important que le leur, ils se replieront en ordre à leur poste. S’ils effectuent une patrouille nocturne, ils ne tolérons pas que leur patrouille soit approchée par qui que ce soit. Ils ne soufreront pas que leurs hommes fassent du bruit avec leurs armes ou leurs accoutrements, et s’arrêteront fréquemment afin d’écouter et observer leurs positions.

Une fois de retour de leur patrouille, ils feront un rapport auprès de l’officier du poste de police de ce qu’ils ont vu et entendu.

Lorsque le sergent est en serre-file au combat, il veillera que les rangs et les files resteront fermés et s’assura que les soldats respectent leurs distances dans les alignements. Lorsque les files de son peloton sont désordonnées par la perte des hommes, il s’assura vivement de fermer les vides restés dans le peloton. Il maintiendra le plus grand silence dans les rangs, assura que les hommes chargent leurs armes avec précision et vivacité et qu’ils visent bien. Il fera tout ce qui est dans son pouvoir afin d’encourager les hommes à faire leur devoir et emploiera les mesures les plus vigoureuses afin d’empêcher les hommes de quitter leurs rangs, sauf s’ils sont blessés.

Source: Dundas's Manuel for the Attention of Infantry Officiers, 1812


Dernière édition par le Jeu 30 Aoû - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   Jeu 30 Aoû - 9:16

Uniforme du fantassin britannique portait dans les tropiques



Ce soldat porte l'uniforme d'un confort surprenant que les troupes étaient autorisées à porter pendant leur services aux Antilles à partir de 1790. Ce personnage spécifique est dépeint en uniforme de marche complet, composé de...

2) un havresac pliant en toile pour transporter des vêtements de rechange;
3) intérieur de la giberne montrant comment elle était rattachée aux baudriers;
4) col en crin et boucle en cuivre;
5) cartouche et moule;
6) cantine à eau en bois de deux quarts;
7) sac à pain en lin;
8 ) brosse et pic;
9) étui à fifre en cuivre;
10) couvre-batterie;
11) couvre-canon en bois;
12) bouton du régiment (13th Foot).

Source: Reid, Stuart, "British Redcoat (2) 1793-1815" (1997) Osprey Publishing.


Dernière édition par le Ven 31 Aoû - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   Jeu 30 Aoû - 9:17

Le gilet de camp du fantassin britannique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   Jeu 30 Aoû - 9:18

Tenue et articles généraux du fantassin britannique



Dessin d'un grenadier du 1st (Royal Scots) Foot vers 1802.

2) Rangs de sous-officiers (de haut en bas: Lance-Corporal, Caporal, Sergent et Sergent-Major).
3) Les nids d'hirondelles sur les épaules du soldat indique qu'il appartient à une compagnie d'élite (celle des grenadiers dans ce cas). Les hommes appartenant aux compagnies du centre avaient simplement une huppe en laine blanche.
4) En tant que régiment royal, le 1st (Royal Scots) Foot était autorisé à avoir sa propre insigne sur la plaque en cuivre à l'avant de leur shako.
5) La version standard est également reproduite pour comparaison.
6) Havresac "Trotter" introduit en 1805 pour les régiments d'infanterie légère avant d'être adopté universellement vers 1812. Le numéro du régiment devait être peint en blanc sur l'extérieur du havresac.
7) Un couteau pliant
8 ) Un outill de fusil
9) Le plastron du 3e bataillon du 1st Foot
10) Le plastron du 1er bataillon du 1st Foot
11) Plastron d'officier et méthode de fixation à la ceinture.

Source: Reid, Stuart, "British Redcoat (2) 1793-1815" (1997) Osprey Publishing.


Dernière édition par le Ven 31 Aoû - 13:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eugene
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 35
Localisation : Farbland entre une glacière est un camping car
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   Sam 3 Mai - 10:12

Les planches Knotel et l'infanterie britannique:









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/barrouxgarnison/
Ensign Le Belge
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   Jeu 22 Mai - 15:10

Superbe documentation ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   Mar 29 Juil - 7:35

Bonjour,

J'ai trouvé quelques planches sur le site allemand "Napoleon-online" montrant des soldats britanniques de l'armée d'Occupation. Ces gravures ont étés réalisées par Jean Duplessi-Bertaux entre 1815-1816.

Lieutenant-Général en grand tenue
http://www.napoleon-online.de/Bilder/duplessi_bertaux_tafel13.jpg

Officier de Rifles
http://www.napoleon-online.de/Bilder/duplessi_bertaux_tafel17.jpg

Officier porte-drapeau d'Infanterie
http://www.napoleon-online.de/Bilder/duplessi_bertaux_tafel20.jpg

Sergent d'Infanterie
http://www.napoleon-online.de/Bilder/duplessi_bertaux_tafel16.jpg

Soldat Highlander
http://www.napoleon-online.de/Bilder/duplessi_bertaux_tafel22.jpg

Tambour de Highlanders
http://www.napoleon-online.de/Bilder/duplessi_bertaux_tafel23.jpg

Musicien de Highlanders
http://www.napoleon-online.de/Bilder/duplessi_bertaux_tafel24.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fantassin britannique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fantassin britannique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pont flottant britannique
» Armée Britannique
» Un para, est il un simple fantassin aéroporté...?
» SAS britannique
» le 29 avril 2015 vivez fantassin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceux Qui Bravent les Aigles :: Headquarters Company :: Informations-
Sauter vers: