Ceux Qui Bravent les Aigles

Il s'agit d'un forum de reconstituteurs qui représentent des soldats des Puissances Coalisées contre l'empire napoléonien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Informations sur l'infanterie britannique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gregoire
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 46
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Informations sur l'infanterie britannique   Mar 19 Sep - 15:58

Grade * nombre dans le battailon * position

les officiers
Lieutenant-Colonel * 1 * QG commandement
Majors * 2 * QG administration et commandement d'un demi battailon
Adjutant * 1 * QG administration au nivau QG poste tenu par un lieutenant
Quartermaster * 1 * QG admin, logement, liaison avec le commisariat poste tenu par un lieutenant (souvent un ancien soldat)
Captains * 10 * Commandemant d'une companie
Lieutenants et enseigne * maximum de 20 * commandement au nivau de la companie ou en dessous, garde du drapeau

les sous-off (NB dans l'armee britanique les caporaux sont des sous-off)
Staff Sergeant ou Regimental Sergeant Major * 1 * QG du battaillon discipline
Staff Sergeant Paymaster * 1 * QG solde
Sergeant Armourer * 1 * QG
Colour Sergeant (grade honoraire) * au nivaux de la companie (solde superieur introduit en 1813.)
Sergeant * 20 * 2 par companie
Corporal pioneer * 1 * QG
Corporal * 30 * 3 par companie

Les regiments de lignes maintenaient une organisation a 10 (8+2) companies quelque soit l'effectifs des companies (il y avait de grande reorganisation (il faut se souvenir qu' Albuera les pertes du 3rd foot etait de 643 hommes soit 85%)

NB les commissions d'officier etaient venales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gregoire
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 46
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Les armes de nos officiers   Mar 2 Jan - 16:33

Pour feter la noel santa et la nouvelle année rendeer et mettre un peu de vie sur ce forum
drunken drunken


voici un petite article sur les armes de nos officiers voir de nos sous officiers. L'article est de votre serviteur donc rapelle qu'aucune critique ne sera accepté surtout si elle justifié ou constructive Twisted Evil (PS c'est de l'humour je me mefie maintenant)

By the way j'ai relooker le forum et ajoutter de nouvelle rubrique (d'autre risque de ce voire depalcer voire de disparaitre)

Bon voici l'article

Durant les guerres napoléoniennes un certain nombre d’arme ont été utilisées par les officiers britanniques. Lors des guerres en dentelles l’épée de l’officier lui servait principalement de ‘baguette de chef d’orchestre’ mais avec la révolution américaine son rôle se transforma et les officiers pouvaient alors avoir à utiliser réellement leur armes sur les champs de bataille. Le premier modèle officiel sera le model 1786 préalablement à cela les officiers avaient une très grande liberté dans le choix de leur armes et ce choix dépendait de leur goût, des choix régimentaires et principalement de leur fortune. L’arme officielle étant la ‘hallebarde’ Il faut néanmoins remarquer un goût particulier pour les armes à gardes en paniers (complet comme la claymore écossaise ou ajouré).
NB je ne traiterais pas des régiments écossais dont les officiers (et sous-officiers) ont utilisé la claymore.
NB2 Les seuls exemples connus et certifié d’armes de sous officiers et de tambours sont des modèles propres au foot garde et sont très proches des armes d’officiers. Il est fort possible que les sous officiers et les tambours aient utilisé des armes du même modèle que les officiers

Le modèle 1786
En 1786 les Horseguards cédèrent enfin devant la pression des officiers et retirèrent le ‘spontoon’. Un model officiel fut alors décrit même si en pratique cela ne changea rien. En effet il ne s’agit pas de la description d’une arme mais juste de la description d’une lame - spadroon blade – et le choix de la garde était laissé au régiment. Dans la pratique certain régiment adoptèrent cette lame et d’autre pas. Toute une variété de models de gardes étant utilisés.
the 1786 regulations: "...The officers of the Infantry Corps shall be provided with a strong, substantial, Uniform sword, the Blade of which is to be straight and made to cut and thrust;- to be 1 inch at least broad at the shoulder and 32 inches in length”. Public Records Office HO 50/380 and WO 3/26 p166

Le Modèle 1796 "That Perfect Encumbrance" (ce parfait encombrement)

Le modèle 1796 s’il a donné un aspect uniforme aux armes d’officier n’a pas loin s’en faut améliorer la qualité de l’armement. Le règlement décrit le manche et la garde caractéristique d’une model qui durera jusqu’en 1822 avec une mauvaise réputation

Le général Mercer, décrit le model 1796 comme un "perfect encumbrance" inconfortable à porter et sans aucune utilité au combat. Le premier point est sans aucun doute vrai et de nombreuses armes ayant survécus nous dévoile la garde intérieure (composée de deux demi-coquilles en forme de haricot) modifiée et tordu la rendant plus confortable et moins abîmant pour l’uniforme, mais en fragilisant l’ensemble et en diminuant la protection de la main.
La lame était certes moins robuste que celle des sabres de cavalerie mais elle à été l’arme de choix des officiers pendant 20 ans et la protection de la garde était une des meilleurs pour ce type d’épée. La Prusse avait une arme similaire depuis 1750 mais a la fin des années 1790 cette épée était vu comme indésirable et surtout plus à la mode. En France l’épée droite et courte (dit à la mousquetaire rien a voir avec les armes de d’Artagnan) et surtout l’épée de court était très associé à la monarchie et les soldats (mais aussi tout individu a la mode) lui préférait (en grande partie pour des raison de mode et de politique) d’autre modèles (des sabres courbes et en France des armes à garde tournante). La mode française étant malgré la guerre encore la référence en Angleterre ce style d’arme devait apparaître démodé et certainement peu élégant.

Le sabre d’infanterie

Le model 1796 était particulièrement impopulaire auprès des officiers des compagnies de grenadiers et de l’infanterie légère ainsi qu’auprès des ‘rifles’ (L’arme était en générale impopulaire mais pour ces troupes ‘d’élite’ il était impossible de ne pas avoir une arme particulière). Il résulte qu’un grand nombre d’entre eux ont utilisé des sabres a lames courbe soit avec des gardes s’inspirant du model 1796 (infanterie) soit proche du sabre de cavalerie légère (dit à la Buchlër alors que les Prussiens ne l’adopterons que près de 15 après l’Angleterre). Ces armes étaient souvent décorées d’un cor de l’infanterie légère ou d’une grenade pour les grenadiers mais ces armes étaient non officielles. Comme souvent le 60th foot a fait les choses à sa façon et début 1798 un rapport d’inspection indique que les officiers de ce régiment avaient tous des sabres à garde de cuivre (ou laiton).
Il semble que dés début 1800 les officiers des compagnies de grenadiers et des compagnies légères avaient pris l’habitude de porter des sabres a garde en acier et ce en opposition avec le règlement. Les premiers sabres proches du modèle 1803 semble apparaître dés les années 1790 comme en témoigne un exemple de sabre des foot garde datant de 1794
Le modèle 1803
En 1803 les horsghardes sous la pression des évènements sortirent un nouveau règlement qui décrit ce qui est connu comme le model 1803. Il est possible que cette arme ait été prévue pour tous les officiers même s’il est plus probable que ce nouveau règlement ne s’appliquait qu’au officier de grenadier ou de la légère. Une version a manche d’ivoire est prévu pour les généraux
Il semble que de nombreux officiers (quid des buffs) aient utilisé le nouveau règlement comme une excuse pour se réarmer (le 28th allants plus loin et l’adoptant pour tous ses officiers)
C’est une arme élégante à forte courbure. Le monogramme royal est à la base de la grade. La garde rejoint le pommeau via une tête de lion.
Beaucoup de ces armes ont des lames du type 1796 de cavalerie légère voir des lames a l’oriental comme cela est devenu populaire après la campagne d’Egypte
Conclusion

Les model 1796 et 1803 resteront en service jusqu’en 1822. Durant cette période les officiers avaient à s’équiper à leur frais. Les habitudes du régiment, la richesse de l’officier le degré de permissivité tolérait et le fait que ces armes provienne d’armureries privées font que de nombreux model d’épée d’infanterie seront utilisés. De même certaines armes sont d’anciennes lames familiales qui sont modernisé avec un garde plus tardive.

Pour les amateurs de série télés on peut se poser la question pourquoi Sharpe utilise un sabre de cavalerie lourde arme qui coupe mal, pénètre mal, est lourde et dont la forme de la garde (ronde) rend douloureuse (et coûteuse en pantalon) le port a pied.


Pour les sous officiers et tambours des compagnies du centre. Il est possible que l’addoption du sabre 1803 est rendu disponible un certain nombre de d’épées 1796 et que ceux ci est pu trouver des armes de ce type a moindre coup.



Et voila des questions scratch affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Les Punitions   Mer 10 Jan - 15:39

Bonjour,

Pour ce nouveau sujet, je vous transmets le courriel que j'ai reçu de la part de Grégoire concernant les punitions utilisées au sein de l'armée britannique...A reconstituer absoluement! Twisted Evil

Ce poste n'a pas pour but de satisfaire vos penchant sado-maso mais la discussion pendant la réunion des Buffs ayant été très orienté fouet et un peu cuir (bufflerie), voici une petite illustration d'une punition:



Comme vous pouvez le voir sur cette caricature d'époque, le fouet et plus un martinet qu'un long fouet à la Royal Navy.

Le fouet était dans l'armée britannique une punition courant mais qui
nécessitait une court martial. La limite du nombre de coup de fouet était bien supérieur a 1.000 (j'ai bien dis mille) coups et la punitions pouvait être administré en plusieurs fois, et l'unité de mesure était la centaine de coups. D'après mes lectures, il semble que la punition le plus courante était de 1.000 ou 1.200 coups. Toujours d'après ces mémoires de soldats, il ne semble pas y avoir eu plus d'un ou deux par ans et par bataillons (même si ces condamnation impliquait souvent plusieurs hommes).

Ces punitions étaient données devant tous le bataillon par les tambours. Le
prisonnier étant attaché à un triptyque formé avec les piques des sergents.

Le fouet de la Navy était très différent c'était un long fouet de cuir tressé
avec des noeuds. Une condamnation dans la Navy à plus de 4 douzaine équivalait à la peine de mort.

Le nivaux de punition supérieur était la peine mort par peloton d'exécution. Ce type de punitions semble avoir été assez rare. Les témoins de ces exécutions sont dans leur récits toujours choqué. Il semble que ce type de punitions étaient très rare.



Toute la brigade (voire toute la division ou au moins toutes les unités présentes) après l'exécution les troupes défilaient devant le corps ayant pour ordre de regardé le corps (eyes left). Le coup de grâce était donné par le tambour avec un gros pistolet (voire un tromblon)

Amicalement,

Grégoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Informations sur l'infanterie britannique   Mer 17 Jan - 14:17

Franchement, les armes blanches britanniques ne sont pas de la meilleur qualité ou pratique. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavalier jacobin

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : en face de l'Angleterre
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Informations sur l'infanterie britannique   Mer 14 Mar - 11:23

Punitions physiques = outils des esclaves des tyrans.
Ces pratiques, utilisées en France ont été abolis en 1791 pour être rétablies provisoirement en 1815.

Marc, puis je utiliser ton petit texte au dessus pour la Feuille de Route sur les anglais ? en mettant que l'auteur est le cousin par alliance du futur roi d'Angleterre bien dur cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.associationsuchet.com
cavalier jacobin

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : en face de l'Angleterre
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Informations sur l'infanterie britannique   Mer 14 Mar - 14:29

merci Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.associationsuchet.com
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Informations sur l'infanterie britannique   Mer 14 Mar - 18:40

CJ,

L'auteur de ce petit text n'est pas moi mais notre brave Private Grégoire (aussi Grenadier à Cheval à ses heures perdues). Je pense que c'est à lui de te donner l'autorisation.

Je suis sûr qu'il passera dans le coin pour donner sa réponse bientôt.

Marc

PS. Pour le lien avec la Royal Family, c'est pas exactement ma branche des Middletons mais la branche qui à ses lointaines racines en Ecosse alors que la mienne est la branche pure-souche anglaise...Du coup, c'est une cousine lointaine du côté de la femme de mon arriére grand-pére.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Informations sur l'infanterie britannique   Jeu 22 Mar - 21:50

CJ,

L'auteur de ce petit text est plus qu'heureu de partager ce text avec ta publication. Il demande seulement que tu mets l'auteur comme: Groupe "3rd Foot (The Buffs)"

Amicalement,

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Informations sur l'infanterie britannique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Informations sur l'infanterie britannique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pont flottant britannique
» Informations pour le Massif central et Centre (Européennes)
» Camping : descriptifs et informations obligatoires
» 1er Régiment Parachutiste d'Infanterie de Marine
» FR3 Berry, si vous avez raté les informations régionales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceux Qui Bravent les Aigles :: Headquarters Company :: Informations-
Sauter vers: