Ceux Qui Bravent les Aigles

Il s'agit d'un forum de reconstituteurs qui représentent des soldats des Puissances Coalisées contre l'empire napoléonien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Extraits mémorables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Extraits mémorables   Mar 29 Juil - 18:07

Bonjour,

Alors que je tenté de trouver un livre particulier dans ma bibliothéque ce soir, j'ai retrouvé un vieux carnet ou depend prés de 8 ans, je noté systématiquement tous les extraits les plus mémorables des divers mémoires que je lisais au moment.

Je vais les traduire et poster ici. N'hésitez pas a laisser vos commentaires.

Bonne lecture a tous!

Marc


Dernière édition par Marc La Bréole le Mar 29 Juil - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Extraits mémorables   Mar 29 Juil - 18:19

Citation :
Un de nos hommes fut fouetté pour avoir cambrioler quelques articles en argent d'une église proche du camp. Suite a sa punition, son dos subit une grave infection qui l'obliga de se rendre a l'hopital. Me trouvant un matin dans ce lieu, je me decida de rendre une visite au pauvre homme.

Oh! Quelle horrible vision! Sa blessure était de huit pouces sur six, remplit d'infame matiére de toute espéce ainsi qu'une multitude de vers que tentaient de se cacher. Au vue de cette horreur, plusieurs personnes present furent horrifier.

Il a était souvent reproché au Duc de Wellington qu'il était sévére. En guise de réponse a cette reproche, je dirai qu'il n'avait pas d'autre choix. Son armée était composée d'hommes de la plus bases espéce. Plusieurs, si ce n'est pas la totalité, étaient ignorant, stupide et buveur. Grace a la discipline qu'il imposa, l'armée était plus que supérieur aux hordes de Napoléon.

Rough Notes of Seven Campaigns (1869) J.S. Cooper (pages 14-15)

Citation :
Portez des chemises en Jersey ou bien des gilets et des calecons en lin, prés de la peau; mais en été ou au printemps, préférez ces articles en coton ou en calico. Durant la nuit, habitez-vous toujours d'un bonnet de nuit en cotton ou en lin, que vous soyez dans un campement ou dans un caserne.

Le pain, la viande et les pommes de terre vous donneront une grande force musculaire. Les légumes et les fruits, nous vous conseillons de pas trops en consommer. De la bonne liqueur est une excellente boisson mais, lorsqu'il fait froid, ajoutez un peu de brandy, du rum ou du gin, afin de le fortifier.

Fumez du tabac lorsqu'il fait froid ainsi que pendant la nuit. Ceci est un excellent moyen de se réchauffer l'intérieur de votre corps.

Military Card for Preserving Health (1795) Dorset Volunteer Rangers

Citation :
Lors du tribunal martial du private William Green, du 66th Regiment, celui-ci accusé d'avoir eu une conduite non-militaire, d'étre insolant, d'avoir utilisé un langage offensant et d'avoir frappé l'Ensign Fox lorsque ce dernier lui demanda de l'accompagner au poste de garde le soir du 13 avril 1809; le tribunal ayant calmement et scrupuleusement analysé les preuves contre le prisonier, ainsi que celle présentés par sa défense, déclare: Que le private William Green, est coupable d'avoir utilisé un langage offensant envers l'Ensign Fox, qui constitue un crime selon les Articles de la Guerre, sera punit par l'application de 300 coups de fouet d'une maniére et a un lieu que Son Excellence le Commandant des Forces de Sa Majesté jugera adéquate.

General Orders: Spain and Portugal (1811) Tome I (page 82)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Extraits mémorables   Mar 29 Juil - 18:42

Citation :
Un débarquement de 200 soldats blessés en provenance de la péninsule a eu lieu a Mount Wise, Plymouth, le lundi dernier. Beaucoup de ces braves furent horriblement mutilés, mais leur bonne humeur était surprenante. Parmi leur nombre était quelque soldat des Life Guards.

Un homme en particulier, un sergent, qui avait eu ses deux jambes emportés par un boulet, demanda spécialement aux hommes qui l'aida a sortir du bateau de ne pas tremper ses pieds dans l'eau. Tous étaient blagueurs et beaucoup de larmes furent versés lorsqu'il toucha a nouveau le sol britannique; et toute cette procéssion, une fois débarqué, prit le chemin pour le Royal Military Hospital, avec une gaité de coeur qui fut la surprise et merveille de tous les spéctateurs présents.

Edingburgh Evening Courant (14 février 1814)

Citation :
"...mon ami le capitaine Mein...demanda au capitaine commandant les sentinelles de l'ennemi si ce dernier voulait nous joindre pour diner. Le pauvre homme, affamé depuis des mois, accépta sa proposition de suite. Aprés un bon repas et une ou deux heures de conversation avec notre invité, il prit le chemin afin de rejoindre ses sentinelles...il n'existe jamais d'animosité personnelle entre soldats pendant une guerre...et j'espére que cela sera toujours le cas. Je détesterai l'idée de me battre pour un sentiment de vengeance ou haine, mais je n'ai absoluement pas d'objection a combattre pour "la gloire et mon amusement".

Passages in the Early Life of General Sir George T. Napier (1884) W.C. Napier (pages 176-177)

Citation :
Un officier de la milice a cheval avait un plaisir de suivre le déroullement de la campagne du Duc de Wellington de sa petite carte privé des Pyrénnées. Aprés avoir étudié la carte pour un bon moment, ce monsieur réalisa qu'il avait découvert un grand danger potentiel pour l'armée allié; donc il prit sa petite carte et voyaga jusqu'a St.Jean de Luz et, toujours avec sa petite carte, attenda un rendez-vous avec le Duc. Une fois recu, il mis sa carte sur la table et indiquant un passage dans les montagnes demanda:

- "Qu'arrivera t'il si les francais devrait vous attaquez dans cette diréction?"

- "Et bien, ils auront une bonne fessée." répliqua le Duc.

- "Certainement mais, my Lord, supposons qu'ils fassent cette manoeuvre" en expliquant le reste de son plan.

- "Non, non, non," intervena le Duc. "Les francais ne sont pas aussi idiots pour faire une telle chose."

The Times (4 Mai 1814)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Extraits mémorables   Mar 29 Juil - 18:59

Citation :
Je suis tombé sur un officier de grenadiers hongrois, sur les plaines de Chateau-Cambresis aprés la déroute des francais; il était trés blessé et se trouvé allongé sur le bord d'une route. Je tenta de lui offrir mes services en francais mais le pauvre ne comprenait un mot de cette langue. En observant mon uniforme, j'étais complétement surpris qu'il me parla en anglais:

"Dear sir, je suis irlandais et je déteste les francais de naissance - ne pensez pas pouvoir m'aider car je crains bien étre mortellement blessé."

Ses derniers mots, alors qu'un soldat du 1st Foot Guards et moi-meme tentiont de l'aider, était les suivants:

"Quae caret ora cruore nostro?" (Ou est la terre qui n'est pas salie par le sang irlandais?")

Leisure Moments in the Camp and the Guard-Room (1812) J.F Neville (pages 72-73)

Citation :
Le lundi dernier, comme le veut la tradition annuel, les hommes, femmes et enfants de la milice de Buckinghamshire, furent invités par leur colonel de participer a un diner de roast beef et plum pudding. Cette année, chaque homme avait droit a trois pints de biére, chaque femme a deux pints de biére et les enfants a un pint de biére.

Public Ledger (4 Octobre 1808)

Citation :
Les soldats sont demandés a nouveau de ne pas cracher sur les marches de la cathédrale. Le seule régiment jusqu'a présent a respecter cette consigne est le 28th North Gloucester.

Bristol Garrison Orders (1812) (Page 129)

Citation :
John Ramsden, de Highfield, un tisseur, bon travailleur.
John Bamforth, de Highfield, s'engage avec son frére.
James Sykes, de Cophill, est determiné de tuer un francais, si possible.
James Sykes, de Branhill, donnera de toutes ses forces afin que les francais soient bien battus. Doit etre logiquement un Jacobin.

Recruiting Register, 3rd Regiment, West Yorkshire Militia (1798) (Page 326)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc La Bréole
3rd East Kent Buffs
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Extraits mémorables   Mar 29 Juil - 19:11

Citation :
Il-y-avait une jolie petite pelouse verte en face de la maison du général, qui avait donné des instructions strictes que personne ne pouvait la traverser, sauf pour la vache du général; et toutes les sentinelles avaient recues des consignes sur ce sujet.

Un jour, Madame D------, étant en retard pour un rendez-vous avec le général, pensa prendre un raccourci par dessus la pelouse lorsqu'elle fut arrété par la sentinelle. Elle protesta mais la sentinelle ne voulait rien entendre.

- "Mais," Madame D------ insista avec un air important, "vous ne savez pas donc qui je suis?"

- "Je ne sais pas qui vous étes, Madame," repliqua le soldat, "mais je sais ce que vous n'étes pas - vous n'étes pas la vache du général."

Recollections of an Old Soldier, by his Daughter (1840) Mrs. Ward (page 474)

Citation :
Lors d'une décharge accidentelle d'un fusil, la baguette entra dans le ventre, traversa le corps et s'enterra dans la colonne vertebrale d'un des soldats de notre division. Elle fut enlevée en la tappant avec l'aide d'une pierre comme un marteau. Le pauvre soldat en question fut une gérison totale mais hélas, la nuit derniére, il se noya alors qu'il se lavé dans la riviére Torres.

Random Shots from a Rifleman (1835) Sir John Kincaid (page 76)

Citation :
Quand les francais furent délogés de Saragossa, les Espagnols disaient que c'était la statue de la Viérge qui se trouve aux portes de la ville qui fit la raison de leur retraite. Un moine irlandais, habitant de la ville depuis 20 ans, leur rétorqua: "Au diable vos saints - les Anglais ont deux saints: St.Poudre et St.Balle et lorsque ces deux saints veullent entrer quelque part, ils n'ont pas besoin de cérémonie."

Public Ledger (22 Novembre 1808)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Extraits mémorables   

Revenir en haut Aller en bas
 
Extraits mémorables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les extraits du casier judiciaire
» Tes extraits de livres préférés
» Quelques extraits des bulletins scolaires
» Le nouveau livre de François Bayrou
» Guillaume MUSSO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceux Qui Bravent les Aigles :: Headquarters Company :: Informations-
Sauter vers: